Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Naviguer vers le haut
Connexion
Investissements d'avenir Accueil  
Les sciences humaines et sociales au cœur de l'interdisciplinarité pour la Méditerranée

  

Atri | Ateliers thématiques de recherches interdisciplinaires

:

ATRI 4 | Patrimoines : enjeux, pratiques, représentations

 

Ateliers thématiques de recherches interdisciplinaires (ATRI)

ATRI. 4 : Patrimoines : enjeux, pratiques, représentation 

 Coordination : X. LAFONt, S. Zugmeyer (IRAA); N. FAUCHERRE, A. HARTMANN (LA3M); S. FANCELLO, H. PENNEC (IMAF)

 

 Présentation

 

​L’espace méditerranéen constitue un milieu privilégié pour l’étude dans la durée de la notion de patrimoine. Elle a émergé en Europe du Nord au cours d’un processus long et parfois conflictuel. Son application aux pays de la rive Sud de la Méditerranée ne va pas de soi, car le processus de patrimonialisation est souvent vécu comme une forme d’ingérence ou comme une appropriation de biens nationaux qui perpétue les pillages et les transferts de l’époque coloniale.

La notion de patrimoine recouvre non seulement les traces ou les vestiges matériels du passé (monuments, manuscrits et imprimés, archives écrites ou audio-visuelles), mais aussi des pratiques, des coutumes, des traditions et des techniques. Elle est en continuelle redéfinition : elle s’est élargie récemment au patrimoine industriel, naturel, etc. Si, au cours de l’histoire, certaines villes méditerranéennes ont joué un rôle de « laboratoire » dans l’élaboration du concept de patrimoine (Athènes, Rome, Constantinople), l’élargissement à d’autres aires culturelles (mondes extra-européens) conduit à prendre en considération de nouvelles formes et de nouveaux modes de transmission des biens patrimoniaux. D’autres pays préfèrent d’ailleurs le concept de « biens culturels » à celui de patrimoine. La (re)connaissance de ce patrimoine n’est pas universellement acquise et varie considérablement d’un pays à l’autre, les pratiques pouvant aller de la destruction volontaire à la « sanctuarisation » totale.

Quelle que soit la définition qu’on en donne, le patrimoine concerne les temps les plus anciens comme les périodes récentes et, par la « mémoire » qu’il porte, donne lieu aux interrogations des historiens comme des divers analystes du temps présent. Toutefois, l’étude du patrimoine en Méditerranée oblige les chercheurs à s’interroger d’abord sur le processus de patrimonialisation. La notion de patrimoine peut-elle recouvrir toutes les formes de « mémoire », culturelle ou religieuse, déjà à l’œuvre dans les différents pays concernés ? Est-elle même compatible avec elles ?

Souvent menacé, le patrimoine fait cependant l’objet d’une attention accrue de la part des États, dans le cadre de démarches culturelles mais aussi de politiques de développement. Les chercheurs doivent prendre en compte les attentes de nombreux pays en termes de retombées économiques liées notamment au développement du tourisme de masse.

Se poser la question du patrimoine c’est aussi s’interroger sur les usages qui en sont faits, les manipulations idéologiques et politiques auxquelles il peut donner lieu. La réflexion devra donc porter autant sur les formes innovantes d’étude, de préservation et d’inventaire que sur les enjeux liés à la conservation de ce patrimoine dans les sociétés contemporaines en fonction des différents contextes politiques, religieux et culturels. Sans exclure un nécessaire recul critique à l’égard d’une notion parfois envahissante, la réflexion que l’on se propose de mener doit aussi contribuer à faire émerger la conscience de la formidable source d’échanges et de dynamiques culturelles que le patrimoine a représentée et représente encore dans l’espace méditerranéen.

 
 

 Projets antérieurs

 

Projets amorces de vague 2 (2013-2014)

 La maison fortifiée en Méditerranée orientale : le cas de la Crète entre les dominations vénitienne et ottomane
Responsable : Nicolas Faucherre & Emma Maglio (LA3M)

Projets amorces de vague 3 (2014-2015)

 La photographie de famille en Méditerranée, de l’intime au politique.
Responsable
: G. De Rapper (IDEMEC)

 

Tabber - This web part converts all other web parts in the current zone to tabs. The tabs can be configured via this web parts properties.  Tabber

 
Edit this Web Part to configure tabs.
True
horizontal
smoothness
 

 Projets en cours

 
 Projets amorces de vague 4 (2015-2016)

 Over the Cloud : architecture et archéologie, des nuages de points 3D à la restitution scientifique.

Responsables : N. André, A. Badié, J.-J. Malmary et S. Zugmeyer (IRAA)


 

 Séminaires

 

Séminaires 2012-2013

 Mobilisations et accessibilités du passé dans l’espace public méditerranéen. Les  dispositifs numériques dans les processus patrimoniaux et les mises en scène muséographique.
Responsables : M. Crivello (TELEMME) et Alain Battegay (LAMES)

Mentions légales

Ce site réalisé pour le laboratoire d’excellence LabexMed – Les sciences humaines et sociales au cœur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée,
portant la référence 10-LABX-0090, a bénéficié d’une aide de l’État gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du projet Investissements d’Avenir A*MIDEX portant la référence n° ANR-11-IDEX-0001-02

A*MIDEX| Fondation Universitaire A*MIDEX  AMU | Aix-Marseille Université  CNRS | Centre national de la recherche scientifique  IRD | Institut de recher che pour le développement  EHESS | École des hautes études en sciences sociales  Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne