Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Connexion
Investissements d'avenir Accueil  
Les sciences humaines et sociales au cœur de l'interdisciplinarité pour la Méditerranée

  

Actions Programmées de Recherche Interdisciplinaire en Méditerranée

:

APRIMED 2016-2017

 

APRIMED 2016-2017


 

DEMOFEMED - Dynamiques des populations en Méditerranée : la féminisation en question.

Responsable : I. Blöss-Widmer (LAMES)

DEMOFEMED a pour objet l’étude du processus de féminisation des populations en Méditerranée à travers la constitution et le développement d’une base de données interactive.

L’hypothèse de travail qui guide ce projet de recherche est que la féminisation des populations constitue une dimension d’analyse susceptible de questionner à la fois les changements et les permanences, mais aussi les convergences et les divergences entre les différentes sociétés méditerranéennes choisies comme terrain d’enquête.

Les sociétés méditerranéennes se féminisent. Cette formule n’a rien d’un jugement moral. Elle se veut un constat objectif. Quantitativement, il y a en effet plus de femmes que d’hommes, cet écart s’accentuant avec l’âge. Les populations méditerranéennes vieillissent et font apparaître chaque jour davantage la supériorité numérique des femmes du fait de leur plus grande longévité. Mais les femmes sont également plus souvent présentes au quotidien en tant que « chefs de ménage » : célibataires, veuves ou à la tête de foyers monoparentaux suite à un divorce ou à la migration « provisoire » du conjoint, en particulier dans certains territoires de la rive sud de la Méditerranée.

Pour réaliser ce travail comparatif, ce projet a pour ambition d’identifier les principaux indicateurs de la féminisation des populations en Méditerranée afin d’en comprendre les mécanismes. Le déséquilibre progressif supposé entre les sexes en Méditerranée sera exploré par l’analyse des sex-ratios aux différents âges des individus, aux différentes échelles des territoires et aux différentes formes (ou structures) des ménages en présence. Cette démarche permettra de mesurer l’ampleur du phénomène en Méditerranée, sa diffusion dans le temps et dans l’espace.

Ce processus de féminisation sera étudié selon trois axes d’investigation :

  • Axe 1 : Féminisation et évolutions des structures familiales
  • Axe 2 : Féminisation et transformations du cycle de vie à l’aune du vieillissement
  • Axe 3 : Féminisation, espaces, mobilités

 

ONGUENT : GOudroNs véGetaUx à usage mEdiciNal en MédiTerranée : passés et présents

Responsable : S. BURRI (LA3M)

Les goudrons végétaux, extraits par distillation sèche du bois, ont été utilisés depuis la plus haute Antiquité en médecine humaine et vétérinaire. C’est particulièrement le cas des goudrons de conifères en Méditerranée, où ils sont encore produits et utilisés à des fins médicinales. Les propriétés biologiques des conifères font l’objet de nombreuses recherches à partir des huiles essentielles extraites du végétal par hydrodistillation. Or ce sont les goudrons produits de façon traditionnelle qui sont utilisés par les populations pour soigner hommes et animaux. Aussi c’est sur ce pan oublié par la recherche que se focalise le projet ONGUENT.

Il vise à pallier cette lacune en étudiant ces goudrons médicinaux dans le cadre d’une analyse systémique, depuis la matière première végétale jusqu’au produit fini sur les deux rives de la Méditerranée aujourd’hui et par le passé, et en évaluant leurs efficacités médicinales, voire leur toxicité. Pour ce faire, la recherche croise les méthodologies et les points de vue issus des sciences humaines et des sciences de la vie, de l’environnement et de la matière au sein d’un consortium méditerranéen et complémentaire. À la fois diachronique et synchronique, elle fait dialoguer plusieurs espaces-temps : d’une part le sud-est de la France au Moyen Âge et à l’époque moderne et d’autre part les montagnes de l’Atlas marocain et de l’Anatolie actuelles.

Au travers d’une approche croisée du système « goudron médicinal », la recherche s’organise en trois axes. Le premier s’intéresse aux ressources naturelles employées, aux savoirs et savoir-faire mis en œuvre et à l’impact micro-environnemental de cette activité. Le second s’attache au goudron en tant que matière et à sa composition biologique et chimique par l’acquisition et l’analyse de goudrons actuels de différentes essences végétales, la création d’un référentiel, l’analyse et la caractérisation des goudrons archéologiques et enfin la comparaison des spectres moléculaires des goudrons et des huiles essentielles. Le troisième axe vise à étudier l’usage de ces goudrons en médecine humaine et vétérinaire par le passé et aujourd’hui, à évaluer les propriétés médicinales réelles des goudrons et leur éventuelle toxicité.

Par sa dimension rétroactive et prospective, ce projet répond autant à des enjeux heuristiques, proposant un dialogue interdisciplinaire inédit, et qu’à des enjeux sanitaires, socio-économiques, écologiques et patrimoniaux actuels.

 

PALOMED - Lappartenance locale en Méditerranée. Relations sociales, droits, revendications

Responsable : I. Grangaud (IREMAM)

Dans ce programme de recherche nous nous proposons dexplorer l’articulation entre l’affirmation ou l’exercice de droits sur les ressources dune localité et les formes dappartenance citoyenne, en Méditerranée. En deçà de la prérogative, plus ou moins affirmée, selon les temps et les lieux, des pouvoirs centraux à finir les droits de citoyenneté et dappartenance, notre hypothèse est que ces droits se formalisent dans la capacité des individus de faire valoir des inscriptions locales dans des tissus sociaux (famille, travail, voisinage ). Cela nous amène à opérer une mise à distance quant au primat de l’identité, au profit dune conception contractuelle des modes dadhésion à la communauté ; et à prendre en compte les conditions dans lesquelles se structure une pluralité de stratifications sociales qui résultent des droits daccès inégaux aux ressources locales.

Cette perspective impose, dans l’analyse, une attention particulière aux revendications de droits. Nous souhaitons en explorer les modalités en des moments historiques et en des lieux variés du pourtour méditerranéen, de confronter ainsi les époques mais aussi les perspectives disciplinaires, en somme les points aveugles qui encadrent trop souvent contextes chronologiques et traditions disciplinaires. De cette façon, l’objectif est de mettre en regard des approches historiques, sociologiques, géographiques, politologiques et anthropologiques sur des sociétés dépoque moderne ou contemporaines, du nord (Espagne, France, Italie) et du sud (Alrie, Egypte, Isrl, Liban, Palestine, Tunisie, Turquie) de la Méditerranée. La comparaison constitue le fil rouge dun projet soucieux de ne pas sen tenir à une simple exposition de cas divers mais, par l’attention portée aux ressemblances aussi bien quaux différences, dévaluer les déplacements, en termes de connaissance, quune telle approche permet. Cela passe par une réflexion renouvelée quant aux conditions, aux moyens et aux bénéfices dune telle opération. Pour entreprendre ce travail collectif, enfin, quatre axes en particulier, la confiance, la propriété, les institutions et le territoire, constituent les angles dentrée, non exclusifs les uns des autres, à partir desquels explorer les diverses formes des conditions daffirmation des droits de l’appartenance.

La construction dun tel objet dans ces conditions nous paraît être le moyen le plus pertinent de prendre part à un débat très actuel en des termes qui combattent les visions culturalistes et évolutionnistes et entendent leur apporter des alternatives fondées.

Mentions légales

Ce site réalisé pour le laboratoire d’excellence LabexMed – Les sciences humaines et sociales au cœur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée,
portant la référence 10-LABX-0090, a bénéficié d’une aide de l’État gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du projet Investissements d’Avenir A*MIDEX portant la référence n° ANR-11-IDEX-0001-02

A*MIDEX| Fondation Universitaire A*MIDEX  AMU | Aix-Marseille Université  CNRS | Centre national de la recherche scientifique  IRD | Institut de recher che pour le développement  EHESS | École des hautes études en sciences sociales  Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne